Rechercher
  • Isabelle Kibassa Maliba

Non: nous ne céderons pas notre enseignement!


Lors du Conseil provincial de ce jeudi 28 janvier 2021, j'ai pu répondre à 2 questions orales d'actualité, suite à la sortie dans la presse du groupe CDH, qui suggère que le Brabant wallon cède son enseignement. Voici ma réponse:


Madame la Présidente,

Monsieur le Gouverneur,

Mesdames et Messieurs les Conseillers provinciaux,

Chère Stéphanie,

Cher Cédric,


Je vous remercie pour vos questions, qui me permettront de ramener un cadre serein après la déclaration malheureuse de nos amis du CDH.


Permettez-moi tout d’abord de vous souhaiter à toutes et tous, au public qui suit cette séance sur Facebook, une heureuse année 2021.


Je dois avouer que cette sortie dans la presse m’a tout d’abord laissée perplexe et a ensuite suscité de la consternation de ma part. Et au vu des questions, de l’indignation chez mes collègues !


Comme vous le soulignez, Stéphanie et Cédric, depuis de nombreuses années, notre enseignement provincial est l’un des fleurons de notre territoire et participe au rayonnement de notre province. Tant son utilité que sa qualité ont toujours été unanimement reconnus au sein de cette assemblée.


Loin d’être un fardeau, il est synonyme de fierté et de reconnaissance.

Reconnaissance envers notre Direction d’administration, nos directions d’écoles, nos enseignants en qui nous avons une confiance totale et qui au quotidien veillent à procurer un enseignement de qualité à nos jeunes.

Plus qu’un enseignement, ils contribuent à leur construction en tant que citoyen, leur transmettent des valeurs de solidarité, de respect, d’humanité tout aussi utiles à leur avenir, à leur chemin de vie.

Je tiens sincèrement à les remercier et à les féliciter.


La note de politique générale présentée aujourd’hui marque encore la volonté de la majorité PS-MR de soutenir cet enseignement et d’être pleinement engagé au côté de nos établissements et de nos jeunes.


Aux personnes qui auraient la mémoire courte, je me permettrai de rappeler que :


§ Notre enseignement provincial répond aux besoins spécifiques, sociaux et économiques, de notre bassin de vie.


§ Qu’il se veut ouvert, ancré dans la réalité et qu’il engendre une véritable mixité sociale, économique et philosophique : à la fois lieu de vie, d’apprentissage et vecteur de valeurs citoyennes, source d’un Vivre Ensemble harmonieux.


Au sein de notre enseignement, est par ailleurs organisé un enseignement de promotion sociale, en dialogue avec les acteurs de terrain, qui vise une meilleure insertion professionnelle, sociale, scolaire et culturelle.


A cela s’ajoute, une volonté d’être à la pointe de l’innovation, résolument tournée vers l’avenir.


Forts du caractère singulier de notre enseignement, de par les compétences présentes au sein de notre administration, de nos directions, du corps professoral et du travail collaboratif au cœur de la Cellule de Recherche pédagogique, nous intégrons des programmes de premiers plans, à l’instar des cours de codages, qui seront proposés prochainement aux élèves du premier degré.


En parallèle, la crise sanitaire aura durement mis à l’épreuve nos écoles et au regard du professionnalisme de nos équipes, des solutions efficaces ont émergé de manière à continuer à assurer un enseignement de qualité à nos élèves et je tiens à les remercier chaleureusement.


Ces éléments illustrent, à nouveau, le caractère essentiel de notre enseignement.


Au-delà des murs de nos établissements, l’action provinciale en matière de soutien à l’enseignement s’élargit en offrant un service à l’ensemble de la population, accessible à tous les réseaux, au travers :


§ Des CPMS, à la disposition de la toute grande majorité des communes et de leurs écoles, et j’ajoute aussi les PSE, centres de promotion de santé à l’école, qui sont en 1ère ligne dans le suivi et le soutien aux familles dans le contexte sanitaire actuel. Je remercie les équipes et les assure de notre soutien;


§ De l’accrochage scolaire par l’organisation des cours de seconde session et par ailleurs par son approche de « Reconnexion » ;


§ Du financement du service « Post SAS », c’est-à-dire un accompagnement à la réinsertion scolaire ;


§ De la découverte des nouvelles technologies par les élèves de 5ème et 6ème primaire dans le cadre du partenariat avec l’Open Hub de Louvain-la-Neuve ;


§ Des outils de dialogues avec le monde des entreprises via :

ü Le concours Stimul’I de créativité pour les 4ème et 5ème secondaires ;

ü La plateforme GO2REVE, dans l’échange sur la vie de l’entreprise et les parcours de vie des entrepreneurs, dans le soutien à la recherche de stages en entreprise.


Cette liste non-exhaustive atteste de la dimension unique, inclusive, concrète et ancrée dans les réalités de notre territoire.


Avec le Collège provincial et les Conseillers provinciaux de la majorité, nous prenons à bras le corps la responsabilité de l’émancipation de nos élèves et nous souhaitons les accompagner afin de leur offrir des perspectives d’avenir.


Nos jeunes sont l’un des atouts les plus précieux de notre territoire et il en va de notre devoir d’en prendre soin, au même titre que de notre planète.


La diversité, la mixité, la complémentarité, la collaboration, l’ancrage de proximité, à l’écoute du terrain sont les clés d’un territoire d’avenir.


Dès lors, au nom du Collège, je réitère à nouveau, tout notre soutien à notre Direction d’administration, à nos écoles etje répondrai « sans tabou », un grand NON :


Le Brabant wallon, au service de ses 400.000 habitants, n’a nullement l’intention de céder son enseignement à quelque PO qui soit.


Le Brabant wallon rassure la communauté éducative, les parents, élèves et enseignants.


Le Brabant wallon est à leurs côtés et ne quitte certainement pas le navire au milieu de la tempête.


L’enseignement organisé en Brabant wallon, ce sont 7 écoles et un enseignement de promotion sociale, près de 1.200 professeurs, personnel d’encadrement et personnel technique, 5.000 élèves, autant de parents…. qui ne méritent pas d’être l’objet d’un quelconque marketing électoralo-politique.


Dès lors, chers amis du CDH, j’en appelle à votre responsabilité mais surtout à la dignité.


Je vous remercie.




Isabelle Kibassa-Maliba,

Députée provinciale.

99 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

©2019 by Isabelle Kibassa-Maliba. Proudly created with Wix.com