Rechercher
  • Isabelle Kibassa Maliba

Le folklore au cœur de notre territoire


Le Brabant wallon subventionne les carnavals membres de l’Association des Villes carnavalesques depuis sa création en 1995 (comités carnavalesques les plus anciens du territoire).


Elle compte actuellement 9 membres: Braine-le-Château, Genappe, Hélécine, Nivelles, Ophain, Perwez, Rebecq, Villers-la-Ville et Wavre.


Chaque année, 1000 € sont octroyés à chacun des comités.



Braine-le-Chateau


Principalement composé d’enfants à l’origine, le cortège carnavalesque s’est rapidement étoffé de multiples groupements rivalisant d’imagination pour présenter un défilé « Bouts d’ficelle ». L’objectif étant d’organiser un carnaval avec des groupes locaux, avec des petits moyens et dans une ambiance familiale. Depuis quelques années, le carnaval des enfants est organisé le jour des soumonces. Outre la présence des Gilles et Paysannes du Pilori, les enfants ont droit à un spectacle ainsi qu’à des animations variées. Les festivités se terminent par un feu d’artifice après avoir brûler le bonhomme hiver.



Genappe


Le cortège carnavalesque rassemble une trentaine de chars, harmonies de l'entité et du Brabant wallon. Le samedi, c’est le jour des enfants.Le dimanche, c’est le jour du cortège carnavalesque avec chars, Gilles et autres groupes folkloriques, du rondeau final et de la soirée dansante. Le lundi reste le jour du carnaval des enfants et du brûlage des bosses.



Hélécine

On trouve déjà des traces du Carnaval d’Hélécine en 1911. Il s’agit d’un carnaval de style germanique, rhénan, qui s’illustre par la présence de princes, rois et empereurs entourés de leurs cours et coiffés de plumes de faisan. La tradition germanique accorde également une grande importance au chiffre 11 (le chiffre des fous) et le fameux cortège carnavalesque s’ébranle toujours à 14h11.



Nivelles


Le plus ancestral du Brabant wallon et aussi un des plus importants de Wallonie. Il attire en moyenne 50.000 visiteurs. C’est un carnaval qui vise donc à la fois la qualité et la tradition. Il a comme objectif, malgré son ampleur, de rester familial et bon enfant. Les festivités du carnaval commencent le samedi par le carnaval des enfants. Le dimanche, le cortège est composé de nombreuses sociétés dont les Gilles tant attendus. Les deux cortèges parcourent les rues de la ville pour se retrouver sur la Grand-Place où s’effectue un grand rondeau final.Le lundi est le jour du carnaval des écoles et du « Carnaval aclot ». Le mardi a lieu le « Raclot » avec la sortie des Gilles nivellois.



Ophain


Ce carnaval atypique, qui a lieu le deuxième samedi du mois de mars, mêle Gilles et chars, et propose de belles animations. Si les petits préfèrent le cortège, la fête foraine et les grimages, et les grands la soirée qui suit l’événement, tous s’émerveillent sous une pluie de bonbons et de confettis face au cortège haut en couleur et en musique qui déambule dans les rues du village. La foule, fidèle depuis 1983, redécouvre chaque année le cœur du village sous son meilleur jour.



Perwez


C’est en 2000 que le carnaval de Perwez a revu le jour après quarante ans d’absence. C’est un groupe de quelques femmes « Les Touchatout’s » avec la collaboration de l’association Ateliers du Bout du Monde qui en est le précurseur. Depuis la mise en place de ce premier carnaval, d’autres membres ont rejoint le groupe pour créer en 2001 l’a.s.b.l. Comité du carnaval de Perwez. Les priorités de cette association sont de conserver le caractère familial du carnaval et de favoriser au maximum la participation des associations locales et des habitants de l’entité.



Rebecq


Carnaval traditionnel recréé en 2012 avec une ambiance familiale et dont le cortège est formé majoritairement de groupes locaux, participation de gilles.



Villers-la-Ville


Créé en 1973, le carnaval de Villers-la-Ville a toujours lieu le week-end précédent le Mardi gras. Le comité carnavalesque s’est donné pour objectif de rendre le carnaval aux Villersois. Ainsi le carnaval de Villers-la-Ville donne une large place aux groupes locaux. Le dimanche ont lieu la sortie des Gilles dès l'aube et la réception officielle au chapiteau en fin de matinée. L'après-midi, le cortège carnavalesque précède le cortège des Gilles. Le soir, c’est le rondeau final des Gilles et brûle bosse.



Wavre


Recréé avec succès en 1985 à l’occasion de la première sortie des géants Jean et Alice complètement rénovés, le carnaval et son cortège sont en pleine croissance. Chaque quartier vient avec son géant, son groupe folklorique ou son char. Le samedi, on assiste au carnaval des enfants. Le dimanche, le cortège carnavalesque, le rondeau final et le Grand Feu attirent la foule. Le carnaval de Wavre ne manque jamais de rendre hommage au Maca avec une remise d’un costume le dimanche et notamment une dégustation de la tarte au Stofé.

1 vue

©2019 by Isabelle Kibassa-Maliba. Proudly created with Wix.com